£§M : N

Bienvenue

100709

²

Principales caractéristiques du Framework

  • Aucune rédaction en html
  • Programmation Orientée Composants
  • Il y a 3 couches (sous l'interface) :
    • les plugins (appelés ponctuellement)
    • l'environnement (appelé majoritairement)
    • le noyau (appelé tout le temps, nécessite un boot)
  • Les plugins et le noyau sont référencés

En terme général les fonctions sont imbriquées de sorte qu'on puisse appeler n'importe quel étape d'un processus.
L'architecture est générique, chaque fonctionnalité fait forcément référence à des procédures existantes (et en crée). Ajouter un élément à la librairie impose de réévaluer les fonctions qui pourraient faire appel à cette fonction. Les éléments du noyau sont ce qu'il y a d'irréductible dans le code, et doivent avoir du succès auprès des autres process.

Principales caractéristiques du Cms

  • Publication et édition sur place
  • Aspiration d'article
  • Multisites
  • SGBD additionnelle de type « NoSql »
  • Gestion de membres
  • Normalisation html : Connecteurs
  • Vitesse d'exécution maximisée
  • Développement Offline (sans toucher au noyau)
  • Partage de fichiers, d'articles et Chat entre serveurs
  • Mises à jour automatiques

Philum est un outil complexe et poussé.
Pour concevoir un site créatif, il faut une plateforme ouverte et dont toutes les routines sont déclinables et améliorables. Pour cela, il faut à son tour que le code suive des règles faciles à comprendre et applicables instinctivement ensuite.

Le logiciel est écrit de telle sorte que toute sa rédaction est externalisée ; il n'y a que des processus.
Il n'y a pas de documentation, c'est impossible à faire, sauf en le faisant au fur et à mesure et en faisant en sorte que les bulles soient présentes partout.

Le composant principal sont les modules. Ce sont des paramétrages des fonctionnalités du framework. Les modules peuvent appartenir à différentes couches logicielles, soit des actions incisives, soit des algorithmes poussés.
Les blocs de modules sont les DIV de la page. Il y a quelques blocs réservés, et un obligatoire, le bloc système, qui détermine l'architecture choisie.
Ces ensemble de blocs de modules sont les mods. Ils sont interchangeables, et pointent vers un css.

Le css par défaut est automatiquement mis à jour en permanence. Il peut être supplanté à chaque mise à jour par une version avec les couleurs locales, ou devenir une fourche figée dans le temps. Mais même là il repose encore sur le css global, mis à jour régulièrement, et qui assure le maintient technique minimal du logiciel.
L'édition des styles est grandement facilités par un éditeur original, qui sépare les couleurs des définitions. Ainsi on peut utiliser des couleurs relatives.

Les connecteurs sont aux articles ce que les modules sont à la page web. Ils apportent des micro-fonctionnalités aux contenus.
Ensuite il y a 2 autres sous-niveaux de connecteurs, le codeline (pour les template, plus rapide), et le basic, un prototype de langage de programmation itératif, qui accède à n'importe quelle activité.

Usage minimal

  • Dans son état initial le logiciel permet de publier des articles en ligne, les organiser et les présenter.
  • A un premier niveau de curiosité on peut modifier son design et créer des variantes d'une page à l'autre.
  • Un utilisateur quotidien trouvera facilement des fonctionnalités dont il n'avait jamais eu besoin avant.
  • Un utilisateur expert peut développer ses propres fonctionnalités, et les publier.
  • Un développeur peut écrire des plugins qui peuvent être lancés de nombreuses façons différentes, dans l'article, en pleine page, dans une popup, ou comme iframe. Les plugins peuvent s'ancrer dans le Système.
  • découvrira un framework très poussé et maléable.

Connecteurs

Ce langage utilisateur sert à écrire le html autant que des modules, en ne les désignant que par leur nom de balise.
Il est relativement simple à lire :

  • [value§option:connector]

Le système des connecteurs assure l'homogénéité de la mise en forme quelle que soit la source des données et un gain de poids de 30%.
Il permet aussi l'écriture de templates ou encore de petites applis désignées par leur balise.

  • [hello:b]

'hello' traité par le connecteur 'bold'

  • [hello§param:my_plugin]

Appel d'un connecteur nommé 'my_plugin' (soit créé en PHP, soit créé avec les dispositifs internes), auquel on envoie $p=hello et $o=param optionnel

Visitez le Tour

Dev

Le Framework permet de couvrir une vaste section d'usages. Un plugin comme le Chat entre Hubs s'écrit en 40 lignes. Les plugins sont joignables par le connecteur portant son nom. Une classe objet 'Msql' permet la gestion de bases de données utilisateur.
Les connecteurs peuvent ensuite être partagés.

--
wiki.framasoft.info
twitter [@philumcms]
w41k.com